15/10/2017 Scorbé clairvaux

 CR Scorbé Clairvaux 

Ma mémoire étant de plus en plus « volatile », j’en dirais toutefois que j’ai beaucoup apprécié et que je ne m’en suis pas caché auprès des organisateurs.

Par contre, surprise sur la route à l’arrivée à Scorbé : bouchon de plus de 10 minutes. C’est quand même rare dans nos campagnes !

Après les inscriptions (tarif unique y compris pour les marcheurs), j’ai vu beaucoup de rouges, plus ou moins regroupés pour la photo sur le champ de foire. Etienne, notre nouveau président, en a compté une bonne vingtaine.

Je me suis retrouvé avec un petit groupe du club et nous sommes partis pour le 45. Ca roulait bon train, ce qui ne nous a pas empêchés de nous faire rattraper et dépasser par des ovis. J’ai cru reconnaître un certain Bertrand et aussi Christophe…

Se sont succédés des chemins roulants en sous-bois, jamais monotones, et des monotraces bien sympas. Quelques très rares petites flaques d’eau, mais pas de boue : les vélos n’ont pas été salis…

Un peu la cohue au ravito où nous nous croisions avec les marcheurs, mais bah, ça fait rencontrer du monde comme Benoît et madame par exemple.

Côté balisage, aucune critique à faire. Aussi, j’ai été surpris à un moment de constater que l’équipe que je suivais filait tout droit alors que le fléchage indiquait nettement de tourner à droite … Belle descente à suivre, puis arrêt près d’une maison dominant la vallée : Fabien qui menait la danse s’était reconnu sur ses terres et se faisait pardonner par avance ce petit crochet qui allait nous coûter une centaine de mètres de d+ supplémentaires en nous offrant une petite mousse bien appréciée.

Juste un peu plus tôt, j’avais été abordé par Laurent et son copain dont j’ai oublié le nom. Ils recherchaient Sandrine. J’espère qu’ils l’ont retrouvée !

Nous avons constaté la présence d’un certain nombre de petites dames, dont certaines en VAE (comme moi et aussi comme le copain à Fabien, équipé d’une prothèse intégrale à la place de sa jambe droite. Impressionnant le garçon !)

Les châtaignes grillées et la bernache nous attendaient comme d’hab à l’arrivée, mais beaucoup étaient déjà repartis tandis que d’autres traversaient la rue en direction du bar dans le seul but d’apporter leur modeste contribution au commerce local…

En conclusion : belle rando : j’espère la refaire l’an prochain.

JMC

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.