3/02/2019 Les Mimosas

Charente Maritime: Acte 2, scène 2.

Après les ajoncs, me revoilà donc dans ce département 17 qui nous offre de bien belles randos à quelques "encablures"(normal c'est au bord de la mer) de chez nous.
Ce coup ci je pars la veille, accompagné de Patricia (marche 13 kms) et de mon super pote Christophe Moreau.
Le réveil en ce dimanche 03 Février est calé pour 07h00, avec comme objectif d'être prêts pour l'ouverture officielle du retrait des dossards à 08h30.
Oui c'est tôt, mais connaissant le succès de cette rando, je sais aussi que les places sont chères pour être garé assez près du lieu de rendez-vous.
Arrivés sur place, garés  juste de l'autre coté du rond point(au retour nous serons juste à coté de l'aire de lavage) , en face la salle d’accueil nous préparons nos montures et filons faire la queue(par ordre alphabétique) et attendons patiemment au chaud.
Sur place, Christophe et moi retrouvons Thierry Moreau,accompagné de sa femme et de sa fille, Florent Baudichaud, avec Ida et Bertrand Herault ainsi que sa femme . Peut être que d'autres Rouges sont là, mais nous ne les verrons pas. Pas de traces des Fenwick, ni de Colombiers, pas plus que du Viking, mais quelques jaunes de Naintré , saint Gorges Les Baillargeaux et VTT Poitiers
Ouverture des guichets :08h15
Christophe et moi prenons la route pour faire le 50, Thierry et Florent suivrons, sur le 40(question de timing)
Le départ se fera en direction de la ligne du petit train de Saint Trojan, à travers bois, pour rejoindre la digue.Rien de bien compliqué, le sable étant bien tassé par la semaine de pluie précédente.Les 10 premières kilomètres sont roulants, très roulant, ils sont avalés en 40 minutes, mais fort bien balisé(comme presque toute la rando), un petit peu de single sur 3 kms et nous voila à 13.5 kms et au ravito.
C'est tôt ! , mais il y en aura deux autres sur le parcours.
Leur système est super bien réglé, on prend sa poche, sa boisson et on s'écarte pour se restaurer , dans la poche: chocos, kitkat.et un Napolitain, ainsi qu'une boisson CapriSun.
Hassan est toujours fidèle au poste, en habit de moine, à servir son petit remontant à qui en veut. Chocolat ou café pour les plus frileux. Et les plus courageux tenteront le café Charentais, avec rasade de cognac dedans.
On reste dans cette partie de foret qui joue la parallèle à la plage  et ses singles à foison(p..... quel pied!!!) durant encore une dizaine de kms pour arriver à hauteur de "la plage du treuil.
Là, virage à 180° et le chemin se fait en symétrie de l'aller sur un compromis quasi idéal entre cotes, relances et singles au top jusqu'au 27 ème kms ou un second petit ravito nous fera pas de mal.
Mais là, entre le 27 et le 28 ième kms, un croisement  fera un peu dégâts, car les indications sont un  peu confuses....un membre du club organisateur est d'ailleurs sur place pour affiner l'affichage.
Christophe se trompera et sera quitte pour refaire une boucle de 11 kms(16/27)
On ne se reverra qu'à l'arrivée.
Je teins mon rythme, mon épaule ne me faisant pas plus souffrir que ça.
Au 28 ieme kms on traverse la route pour attaquer les parcs à huîtres et son célèbre ravito à base du produit star local. C'est roulant, relativement sec et pas devant, "kelkiff".On est à 33.5 kms
Le temps est toujours aussi parfait, un vrai ciel d'été et une température de 10°, j'ai chaud, je suis parti trop couvert, sans moyen d'enlever une couche.
 Un peu de roulant jusqu'à 35 kms et le retour aux affaires dans les singles , à l'ombre de la foret de saint Trojan (fait frais pour le coup) et la séparation entre le 40 et le 50.
Les jambes sont là, l'envie aussi. Se sera 50 et un passage extra dans le "Kiki bikepark"en cote et single à travers pas mal de déchets de bois à terre qui laisseront pas mal de crevaison et casse de chaîne (très répandus sur toute la rando d'ailleurs) mais pas pour moi.
Je fini ma rando et retrouve Christophe qui me raconte sa 2eme boucle et son 50 à lui.
On arrive pour 13h00 mais la tombola est terminée depuis bien longtemps, n'attendant pas tous les participants(mais c'est une mission compliquée) .
Le tirage au sort du vélo est une belle coïncidence, le numéro 1052 absent, le numéro 1054 absent, se sera le 1053 qui gagnera le gros lot.
Je suis content de moi pour le rythme tenu et pour ne pas avoir eu de casse mécanique et/ou humaine.
Merci au club organisateur et à la palanqué de bénévoles qui sont sur tout le parcours, au ravito, à l’accueil, pour faire traverser les portions de routes...
Sportivement, Benoit.

DISTANCE 
50,46 km
TEMPS 3h: 25m: 21s
VITESSE MOY. 14,74 km / h
VITESSE MAX. 36,01 km / h
ALTITUDE MIN. -26 m
ALTITUDE MAX. 6 m
DÉNIV. POSITIF 341 m
DÉNIV. NÉGATIF 360 m
FC MOY. 155
FC MAX. 171
MÉTÉO
Nuit principalement dégagée

27/01/2019 Les Ajoncs

Il est 05h00, les rouges d’Antran s’éveillent, et sont prêts à partir pour Ronce Les Bains.

Voiture chargée depuis la veille, Alexis, Julien et moi prenons la route.

Le trajet est monotone, jusqu’au moment ou, le gps , discrètement s’arrête et nous fait louper la sortie pour Saintes.

Pas, grave, la prochaine n’est pas loin.

Arrivés sur place à 08h00 ai lieu des 07h45 prévus.

On est pas au pièces c’est dimanche

Sur place nous voyons Bertrand H, Anthony G et c’est tout. Pas de trace d’Etienne, David,  Philippe, Raphael, Francis, Olivier, ou autres. Tous doivent être partis depuis fort longtemps (peut être à 07h30  mais il ne faisait pas jour) étant tous arrivés de la veille.

Nous trois choisissons de faire les boucles Est et Nord.

Anthony Nord et Sud(il vous racontera peut être …

La première est physique à souhait, surtout avec la fatigue de la route , et Julien laissera sa chaine par terre au troisième kilomètres, on répare, on repart, le terra         in est juste comme il faut, bien aidé des pluies des jours précédents qui ont bien tassées le sable  mais super fun, alternant, grimpettes de dunes plus ou moins raides,…non en fait toutes étaient raides , belles descentes(forcément on venaient de les gravir) et singles super ludiques et techniques.

Que du plaisir….enfin jusqu’à ce que la « descente du diable » me prive de l’épaule gauche suite à une belle gamelle. L’enthousiasme est resté enfouit dans le sable….

Dur de continuer, mais pas  question d’abdiquer, je suis pas venu faire que 20 bornes.

Arrivés au ravito (gargantuesque et animé d’un groupe de rock jouant Led Zepplin, Deep Purple, Téléphone et autre Rollin’ Stones, on se pose un peu pour apprécier l’ambiance, Bertrand repart en compagnie de Thierry Souriaux (pas du club) et au loin j’aperçois Christophe Baillargeaux(pas du club).

Les potes mangent peut être leurs huitres, moi, amandes et pain d’épices.

Départ pour la boucle Nord, bien moins physique que l’Est mais tout aussi agréable et technique. Sur 20 kms presque que des enchainement de singles, avec des coups de culs ponctuels, et un long passage sur la plage, pour faire un bout de route et retrouver encore des singles. Quel plaisir cette boucle !!! Le temps sera relativement clément, les averses rares et de courtes durées

On finira rincés, mais heureux d’avoir fait une si belle rando.

En pj les traces TCX et GPX

DISTANCE 40,31 km

TEMPS 3h: 29m:

VITESSE MOY. 11,52 km / h

VITESSE MAX. 34,80 km / h

RYTHME MOY. 05:12 min / km

RYTHME MAX. 01h43 min / km

ALTITUDE MIN. -56 m

ALTITUDE MAX. 171 m

DÉNIV. POSITIF 602 m

DÉNIV. NÉGATIF 653 m

 

Benoît R